Hallux rigidus

QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est une arthrose douloureuse de l’articulation métatarso-phalangienne du gros orteil.  Elle peut être associée à un hallux valgus. Cette arthrose est le plus souvent dégénérative mais elle peut être aussi post-traumatique. Elle touche aussi bien les femmes que les hommes.

Elle se manifeste par des douleurs mécaniques au niveau de l’articulation métatarso-phalangienne du gros orteil associée ou non à une tuméfaction douloureuse de cette articulation en rapport avec la déformation due à l’arthrose. Le chaussage peut être difficile voire quelque fois impossible.

QUAND OPÉRER ?

L’indication opératoire existe quand les douleurs ne sont plus supportables et handicapent de plus en plus le patient l’obligeant à arrêter ces activités quotidiennes ou quand la déformation arthrosique est trop sévère empêchant le patient de se chausser.

QUEL TRAITEMENT ?

On réalise une arthrodèse (blocage) de l’articulation métatarso-phalangienne par une petite plaque et des vis. Le cartilage et l’arthrose sont enlevés afin que l’articulation fusionne et une plaque assure le blocage en attendant que l’arthrodése se fasse. La plaque sera laissée en place ensuite. L’intervention se déroule sous anesthésie au bloc opératoire avec un garrot au mollet. L’intervention dure 30 minutes, on infiltre la zone opératoire avec un produit anesthésiant afin que le patient n’ait pas mal au réveil, la peau est fermée avec du fil résorbable. La sortie a lieu le lendemain ou le jour même après un contrôle radiographique et la réfection du pansement. Pendant un mois il faut marcher avec un chausson délivré en pharmacie.

APRÈS L’INTERVENTION

A la maison il faut surélever le pied, faire les pansements tous les deux jours et enlever les fils 14 jours après l’intervention, un traitement préventif de la phlébite est prescrit pendant 14 jours. La marche en appui total est possible avec le chausson à garder un mois. La conduite automobile est interdite pendant 6 semaines. Le pied reste gonflé un à deux mois.

La visite de contrôle a lieu un mois après l’intervention avec une radio de contrôle. Le patient peut remettre progressivement des chaussures classiques mais larges. L’oedème et les douleurs résiduelles disparaissent au cours du deuxième mois. L’arrêt de travail en fonction du type de métier du patient est de 2 à 3 mois.

Les éventuelles complications sont l’infection, l’hématome, la difficulté et le retard de cicatrisation, la phlébite.