Réduction, Stabilisation de Fracture de clavicule

QU’EST-CE QUE C’EST ?

Une fracture de la clavicule est une fracture de l’os qui vient fixer l’épaule à votre tronc. C’est une fracture très fréquente, surtout après un choc violent sur votre épaule. Souvent, cette fracture ne nécessite pas de chirurgie car cet os peut consolider seul (durée moyenne 2 à 3 mois). Cependant, dans certaines circonstances, une opération peut être proposée : c’est le cas lorsqu’un espace trop important existe entre les fragments osseux. Une chirurgie est également indiquée quand le patient a une obligation de retrouver une mobilité complète de l’épaule (activité sportive ou professionnelle) ou si des lésions neurovasculaires sont associées. L’intérêt de cette opération est de diminuer la déformation ou le risque de non consolidation de l’os (pseudarthrose) et parfois même de permettre une récupération plus précoce. Le Dr Laporte va devoir ouvrir votre peau, remettre les morceaux d’os en face les uns des autres (réduction de la fracture) et les fixer ensemble (stabilisation) pour qu’ils ne bougent plus. On parle d’ostéosynthèse de clavicule. Il met en place le plus souvent une plaque avec des vis. Votre os mettra 2 à 3 mois pour se consolider.

AVANT LE TRAITEMENT

Un bilan complet est réalisé, associant radiographies, et selon les cas, IRM ou arthroscanner, permettant de confirmer le diagnostic et de prévoir la chirurgie.

QUEL TRAITEMENT ?

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale. Elle est réalisée en ouvrant la peau (technique dite à ciel ouvert). L’opération consiste globalement à venir fixer les fragments de la clavicule qui sont séparés par la fracture, à redonner à votre clavicule une forme proche de celle qu’elle avait avant de se casser. Une plaque est placée généralement en avant ou au-dessus de la clavicule, et les fragments sont fixés à cette plaque par des vis. Une fois la réparation terminée (ostéosynthèse) la peau est fermée.

APRÈS L’INTERVENTION

L’hospitalisation est pour une durée de 24h. Les suites opératoires peuvent être marquées par des douleurs naturelles sans qu’il soit possible, avant l’opération, de prévoir leur intensité. Votre membre sera immobilisé dans une attelle pour une durée prévue par le Dr Laporte. Votre autonomie va donc être diminuée. La rééducation va débuter dès le lendemain de l’intervention. La surveillance ultérieure des pansements, la couverture anti-douleurs ainsi que les rendez-vous de contrôle vous seront donnés à 30 jours par le secrétariat du Dr Laporte.

COMPLICATIONS

Les complications postopératoires immédiates sont rares. Comme toute chirurgie, il existe un risque d’hématome qui se résorbe en règle générale tout seul. Il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.
Il peut également survenir un trouble de cicatrisation cutanée. L’évolution est très souvent favorable avec la poursuite des pansements. L’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il vous est fortement déconseillé de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.
L’algodystrophie est un phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris. Elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois des années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.
La capsulite rétractile est une rétraction de la capsule de l’articulation de l’épaule entrainant une diminution de la mobilité passive et active de l’épaule. D’origine mal connue, elle récupère en un an environ mais peut parfois entrainer une raideur partielle séquellaire. Les lésions nerveuses sont exceptionnelles de même que les lésions vasculaires, mais elles peuvent par contre être d’une extrême gravité.
Comme pour toutes les chirurgies, la réparation ne fonctionne pas toujours. Il existe parfois une absence de cicatrisation de l’os : on parle de pseudarthrose, qui peut nécessiter une reprise chirurgicale.
La liste n’est pas exhaustive et une complication particulièrement exceptionnelle peut survenir, liée à l’état local ou à une variabilité technique. Toutes les complications ne peuvent être précisées, ce que vous avez compris et accepté.

LES RÉSULTATS À ESPÉRER

Le but de cette chirurgie est de restaurer la forme de votre clavicule avec une consolidation dans les délais classiques de 2 à 3 mois. Une cicatrice sera bien sûr visible. Dans la grande majorité des cas, les résultats sont très bons. Il n’est pas rare d’avoir à retirer la plaque qui peut devenir gênante sous la peau à 1 an – 1 an 1/2 de l’intervention. Celle-ci s’effectue en ambulatoire sous anesthésie générale, sans immobilisation.